© 2016 by Ancore Plus

© Crédits photos : Photos personnelles & 123rf

Corinne Falbet-Desmoulin - Le fantasme de Lucille - Lauréate 2016

Passionnée d'écriture, de lecture et de piano, je vis à Léognan, une petite ville près de Bordeaux. J'écris depuis l'enfance (recueil de poèmes, album pour enfants, chansons intimistes, roman, nouvelles).

En 2015, j'ai commencé à participer à des concours de nouvelles. Rapidement, j'ai eu la joie de remporter des prix et distinctions littéraires. Ma nouvelle Chloé, choisie parmi près de 250 textes, a obtenu le Prix « Écriture d'Azur 2015 ». Grâce à mon récit Évasion, je suis devenue lauréate des concours de nouvelles de Provence poésie et de l'Association de la Poésie Contemporaine Française. Mon poème Le plus beau des spectacles a été sélectionné pour figurer dans le recueil « Baie en poésie ». L'éditeur Jacques Flament a choisi ma nouvelle L'amoureuse pour son anthologie sur la folie, ainsi que mon texte Voyage pour son projet «Double Mixte».

Mon premier recueil de nouvelles Singulières a été récemment auto édité chez BoD.

Armelle Delevoie - Sables mouvants

C’est en participant à des petits jeux d’écriture lors d’une formation de biographie familiale en 2014 que j’ai découvert l’immense plaisir d’écrire. Depuis, je traque les ateliers d’écriture pour progresser dans l’art de la nouvelle, m’essayer à la poésie ou à l’écriture théâtrale toujours avec le même bonheur.

 

Native de Lille, chaque été quand j’étais enfant, ma famille et moi passions trois semaines sur la Côte d’Opale entre Le Touquet et Berck. Aussi, cette portion du littoral m’évoque inévitablement des souvenirs de cerfs-volants et de cabines de plage, de tartines tombées dans le sable et d’orangeades sirotées en regardant décoller et atterrir des avions. Je vis depuis trente ans en Ardèche, un beau pays de montagnes, mais tellement loin de la mer...

Philippe Prunier - Le bonheur ne vaut que s'il est partagé

Inspiré par le thème et décidé à vaincre ses appréhensions, Philippe Prunier s’est livré avec ce texte à un premier exercice d’écriture.

 

Il s’est marié dans la région il y près d’un quart de siècle et c’est au Westminster qu’avec son épouse ils ont accueilli familles et amis.

 

Trois enfants sont nés de cet amour que le temps n’a pas su préserver. Ainsi va la vie, le bonheur est éphémère mais sans cesse il peut se renouveler.

Katia Darani - Sans réfléchir

Katia DARANI s’est intéressée très jeune au monde du voyage, des cultures, des traditions, du folklore et de la magie d’ailleurs. Cette bretonne écrit comme d’autres savent aimer, pose sur papier les émotions de la vie, des sanglots et des rires : les vôtres et les siennes. Elle aime danser avec la vie et mettre en lumière les causes qui lui tiennent à cœur : le handicap sous toutes ses formes, mais aussi les personnes âgées ou encore les enfants. Elle aime s’engouffrer dans le mot « partage » sans se délester de ses émotions et de sa fragilité d’être une femme. Journaliste et animatrice radio, elle adore les rencontres avec les artistes de tous les univers. Katia est une contradiction à elle toute seule, elle en fait des histoires qu’elle souhaite sincères et touchantes et elle en a des tonnes plein la tête... 

Anne Legraverand - Tendrement chocolat

Je m'appelle Anne Legraverand, 33 ans, psychologue. J'ai commencé à écrire alors que j'étais enceinte il y a 4 ans et demi. J'avais une fibre artistique non développée en quelque sorte. Je suis issue d'une famille d'artistes. J'avais envie de créer, j'adore les mots; je suis une dyslexique anxieuse qui aurait rêvé de les maîtriser avant. Et puis, en devenant maman, j'ai eu envie de créer quelque chose, de transmettre cette fibre à mon garçon. J'ai envie qu'il se dise que sa famille, son histoire n'est pas ordinaire. J'ai envie de lui transmettre une œuvre qui sera peut-être anonyme mais qui le touchera.

Je n'avais pas jusqu'alors de rapport avec le Touquet. Maintenant j'ai une histoire avec le Touquet : j'ai écrit une jolie histoire pour cette ville et un jour je dégusterai des chocolats du Chat Bleu...

Jean-Michel Delambre - Master chef

Auteur de BD, illustrateur de livres pour enfants, Delambre est d’abord dessinateur­journaliste au « Canard Enchaîné » qui l’a pris sous son aile il y a plus de 30 ans. De nombreuses collaborations (Marianne, Psikopat, Le Journal de la Corse, Le Courrier­Picard...). Avant de plonger dans la célèbre « Mare aux canards » il fut un temps «maître­nageur » et prof de Lettres et d’Arts Plastiques. Ce « ch’ti» n’a pas perdu le Nord puisqu’il a installé son atelier de peinture et de sculpture, en pleine nature, sur la côte d’Opale.

Il publie aussi poèmes et nouvelles.
Derniers ouvrages parus : Haïkus de soleil (éditions Henry) Fin (Nouvelles d’avant l’Apocalypse) L’Harmattan

Le Fils d’Icare (éditions du Douayeul­Prix des Beffrois)

Contact : www.delambre­cartoon.com 

Michèle Blandin - Fruits du hasard

Après avoir longuement fréquenté un monde de « -ique » : physique, électronique, informatique et toute une clique de « hic », Michèle a migré vers le monde des « -ure » : miniatures, peinture, littérature, tuttiquanture... et surtout écriture. Simple changement de cap au niveau des hémisphères cérébraux. Depuis plusieurs années maintenant, elle décline et distille les mots en nouvelles et fulgures (textes très courts) pour dire, rire, sourire, jouer, enjouer... toujours dans l'optique d'offrir de l'émotion et du plaisir au lecteur.

 

 

Publications :

Plusieurs publications de nouvelles en recueils collectifs.

 « Fulgurumelles en Cathy-Mimi », recueil de fulgures écrit avec Cathy Peintre (Edilivre) ˗

2009.

« Ad vitam aetern’âme », nouvelle dans la collection Miniliv' (Banc d'Arguin) ˗ 2011

« Femmes du Monde », recueil de nouvelles (Jacques Flament Éditions) ˗ 2015

« Dessine-moi un Amour », recueil de nouvelles (Jacques Flament Éditions) ˗ parution en novembre 2016

Philippe Lyardet - Le repentir du peintre

« Travailler et créer ‘pour rien’, sculpter dans l’argile, savoir que sa création n’a pas d’avenir, voir son œuvre détruite en un jour en étant conscient que, profondément, cela n’a pas plus d’importance que de bâtir pour des siècles, c’est la sagesse difficile que la pensée absurde autorise. Mener de front ces deux tâches, nier d’un côté et exalter de l’autre, c’est la voie qui s’ouvre au créateur absurde. Il doit donner au vide ses couleurs » (Albert Camus – Le Mythe de Sisyphe)

 

Je suis un « écrivain » absurde – en perpétuel …repentir - qui a touché au journalisme (La Voix du Nord), à la chronique historique (ouvrage collectif sur le Centenaire du Touquet), à la monographie de peintre (Hervey avec Didier Messiaen), et même la rédaction d’ouvrage scolaire en marketing !  J’écris par plaisir, par accident, par nécessité, par hasard…

 

Touquettois d’adoption depuis 1993, je me suis attaché fortement à cette station balnéaire si particulière. J’ habite et je vis cette ville. Je me suis investi dans plusieurs associations sportives du Touquet, mais aussi dans le domaine culturel : membre et dirigeant depuis  près de 10 ans de la société savante, la Société Académique du Touquet-Paris-Plage ; Président de la Commission Culture de la commune depuis 2007 ; Chargé de Mission au Musée entre 2007 et 2014….. Je cultive « mon jardin » et il faut m’imaginer heureux !

Julius Nicoladec - Les joies de la chère

Après avoir « enseigné » la philosophie dans une vie antérieure, Julius Nicoladec a entrepris depuis peu de raconter ses histoires d’une autre manière. Changement de style, mais toujours le même étonnement devant un monde étrange peuplé d’êtres aux comportements surprenants. Il publie dans quelques revues, en France et au Québec, ainsi que dans des recueils collectifs. La liste peut en être consultée sur son site personnel, nicoladec.fr .

 Sur un plan plus personnel, il fait partie de ces méditatifs qui aiment la plage plus pour y contempler gens, vagues et rivages que pour s’y baigner. Dernier secret, il cultive vitelottes et rattes dans son petit potager en toute clandestinité.

Alexandre Daniel Adjo'o Ovassa - Congé pas possible

Alexandre Daniel Adjo'o Ovassa est âgé de 26 ans, Yaoundé Cameroun est étudiant en master II à l'université de Yaoundé I, filière sociologie, option urbanité et ruralité.

 

Lauréat national pour le compte du concours Global Dialogues 2014, il aime le tourisme, l'écriture, l'athlétisme...

Louis Bouchet - Son regard

Louis Bouchet est né en l’an 2000. Il aime le cinéma, les jeux‐vidéos et sortir avec ses amis. Un garçon qui croque la vie à pleine dents. Enfant, il admirait les super‐héros mais, il ne savait pas dessiner, il préférait inventer des histoires avec ses jouets. Il a grandi en voyageant – sa destination préférée est Jérusalem et le site de Pétra en Jordanie mais il aime aussi l’effervescence de New York ‐ . Passionné par les cours d’histoire qui l’emmènent dans le passé, il considère malgré tout que seul le désir part à la conquête du futur. Il a conscience que sa génération est baignée par le superficiel et le factice mais il reste attentif aux valeurs et curieux de la personnalité de chacun. Son côté insouciant et communicatif ne font pas toujours bon ménage avec sa scolarité alors pour prouver qu’il peut se surpasser, il pianote sur son ordinateur de courtes histoires. Un jour, en écoutant une chanson, il imagine une histoire qu’il souhaite comme une partition de musique où les mots et les émotions chanteraient juste.

Charlotte le Balch - Jamais bleu sans toi

Charlotte Le Balch, c’est l’histoire d’une fille née dans les années 80, qui après une école hôtelière puis passage dans un beau château‐restaurant en Bretagne, décide de monter son entreprise. Avec son mari, ils choisissent un restaurant à Pléneuf Val André, en Bretagne – le seul face à la mer – où depuis quelques années ils régalent leurs clients grâce à des recettes du terroir mais réinventées à leurs façons pour le grand plaisir des papilles. Et puis il y a les histoires, celles qu’elle invente et celles qu’elle entend entre deux plats et qu’elle épice à sa sauce. Depuis longtemps elle écrit dans sa tête sans y poser les mots sur papier. Et puis un jour, elle a regardé l’océan et elle s’est décidée de se ne plus se trouver d’excuse. Elle a essayé. Elle a osé. Désormais, elle espère faire un peu rêver.

Nicole Rey - Cathy la Touquettoise

Je vis depuis près de 30 ans dans une toute petite commune du Périgord Noir. Mariée là depuis 26 ans, j’ai 2 enfants en couple également et une adorable petite­-fille. Mon parcours professionnel a souvent été bouleversé. Ainsi j’ai été secrétaire, agricultrice puis aide­soignante pour ne citer que les plus importants.

Enfant plutôt introvertie, je me suis réfugiée dans les livres et l’écriture m’est vite apparue comme un parfait exutoire. Elle reste toujours pour moi le meilleur moyen pour exprimer mes sentiments. Participer à ce concours était un défi, une façon de savoir si ce que j’écrivais pouvait avoir une quelconque valeur. En effet, habituellement il n’y a que quelques proches qui lisent mes écrits et je doute toujours de leur impartialité.

Pour ce qui est de mes souvenirs du Touquet, tout a commencé grâce à un réseau social (Facebook en l’occurrence) par le biais duquel j’ai rencontré mon amie Cathy. C’est ainsi qu’au mois de janvier nous sommes allés à l’Enduro invités chez nos amis. Ce fut un week­end très riche en émotions de tous ordres. J’ai vraiment été conquise par cette ville et la côte d’Opale.

Frédéric Cloteaux - Bako va au Touquet

Frédéric Cloteaux est entrepreneur, passionné par la cuisine des régions et de littérature. Pour son plaisir, il laisse libre court à son imagination au travers de poèmes, articles, nouvelles et d’un roman qu’il publiera prochainement. 

Henry de Baudus - Le miel des quatre saisons

L’auteur  a grandi au Touquet. Il a déjà  participé à plusieurs recueils de nouvelles et travaille désormais au manuscrit de son premier roman. Aujourd’hui, il revient au Touquet comme vacancier, et porte sur la ville son enfance un regard tendre et nostalgique.

Please reload

  • Viadeo_favicon_300dpi_RGB
  • Facebook Social Icon
  • LinkedIn Social Icon
Suivez-nous...
Agenda